Bonjour à tous, 

 

Cette semaine on a la joie d’accueillir Laine Paysannes dans la Op Team ! On vous partage notre échange avec Cécile, responsable RSE, qui vous présente ce beau projet qu’est Laines Paysannes : de magnifiques produits artisanaux et des valeurs fortes. C’est parti !

 

On commence par une question qui nous tient à cœur : pourquoi ce projet ? A quel besoin voulez-vous répondre/quel problème voulez-vous résoudre ?

Nous voulons reconnecter l’homme à la matière, au rythme des saisons et de la nature. Nous nous adressons à des personnes qui veulent ralentir, s’adapter à un rythme et à une production basée sur la traçabilité, la rencontre. Nous voulons valoriser la production artisanale, à échelle humaine.

Notre défi un peu fou, c’était de proposer une gamme textile, à faible impact écologique, entièrement traçable à chaque étape de la filière. Notre démarche est simplement de faire le lien entre l’humain et la matière qui l’habille, son origine, son histoire.

 

Quel a été le déclencheur de cette aventure entrepreneuriale ?

Tout est parti du constat que la laine, matière noble, est devenue un déchet agricole. Depuis que la filière textile s’est « désagrégée » en France, la revente de la laine ne rembourse même plus la tonte. Or, nous sommes persuadés que c’est une matière qui répond à de nombreux enjeux écologiques et même sociaux.

 

Qui est derrière le projet ? Raconte-nous qui tu es/vous êtes.

Laines Paysannes, c’est la rencontre d’un éleveur, Paul, et d’une tisserande, Olivia. Ils tombent amoureux et veulent valoriser une matière et un mode de production délaissés : la laine et l’artisanat. C’est aussi LES rencontres qui ont suivi : Sarah, Cécile, Lola, Magalie et Axel. Nous sommes sept, issus des tous milieux et formations, et nous avons simplement envie de faire les choses “bien”, à notre échelle sans se laisser guider par les seuls objectifs de rentabilité.

Accepter de ralentir, c’est compliqué pour tout le monde, mais nous nous y employons autant que possible. Nous faisons nos vêtements avec la laine récoltée autour de chez nous, dans l’année en cours. Nous avons réussi à mettre en place notre propre atelier de tissage manuel, pour les tapis.

 

Pour toi, ça veut dire quoi être une entreprise responsable ?

Pour nous, être une entreprise responsable, ça ne s’arrête pas à faire des efforts sur quelques points. En lançant ce projet, nous avons tous fait un choix de vie dans l’équipe. Et du coup, être un entrepreneur responsable, c’est simplement être une personne qui réfléchit si chacune de ses décisions est en cohérence avec les valeurs de l’entreprise.

Ces valeurs nous les avons définies ensemble. Nous essayons simplement d’avoir une approche globale des choses et de faire au plus logique dans chaque action au quotidien.

Sur le cœur de notre métier, être responsable, c’est d’abord renoncer à certaines choses. Renoncer à sortir des collections super diversifiées, renoncer à des emballages hyper colorés et attrayants, renoncer à des partenariats avec des grandes entreprises perpétuent un modèle incohérent avec des valeurs sociales et écologiques solides.

C’est aussi se faire un avis sur certaines questions. Pour nous, ça a été de s’intéresser aux problématiques de gestion des données. Cela n’a l’air de rien mais pour une petite entreprise qui veut être respectueuse, c’est toute une organisation à mettre en place.

Mais cela touche aussi notre vie au sein même de l’entreprise. Par exemple, nous prenons le temps de cuisiner à midi, nous utilisons des matériaux recyclables !

 

On le sait, ce n’est pas parce qu’on est entrepreneur à impact qu’on est parfait.. C’est quoi le prochain geste zéro-déchet que tu aimerais mettre en place à titre perso et pro ?

Non, ça c’est clair ! Nous croyons fort dans le potentiel d’amélioration permanente de chacun.

D’un côté, honnêtement, on pense qu’on a pas mal abouti les choses : on récupère déjà les chutes au tricotage pour pouvoir refaire notre propre fil recyclé entièrement traçable, on a même des toilettes sèches dans les bureaux ;). Mais, notre prochaine action la plus proche de ce qu’on peut approcher de cette démarche zéro déchets sera d’installer un potager tout à côté de nos locaux au printemps prochain.

 

Quels sont vos enjeux en termes d’emballage ?

Axel, notre super stagiaire qu’on a d’ailleurs embauché, a planché pendant des mois sur les emballages. A priori on est pas mal pour les deux ans à venir…l’essentiel étant de rester vigilant et de toujours faire au mieux. Pour l’instant, on essaie de trouver des solutions alternatives au film plastique sur les palettes. Ce n’est pas gagné mais nous ne baissons pas les bras !

 

Qu’est-ce qui t’a donné envie de collaborer avec Opopop ? 🙂 

Avoir un emballage réutilisable et écologique était notre gros enjeu pour cette année, et c’est pour ça que nous avons adoré la démarche de Opopop ! Tout est très cohérent, la fabrication est locale. C’est rare de trouver des entreprises qui ont une démarche globale aussi aboutie.

 

Qu’est-ce que la communauté Opopop peut faire pour soutenir Laines Paysannes ?

Déjà : utiliser au maximum les emballages réutilisables. Les filières de recyclage étant ce qu’elles sont, réutiliser c’est réellement la solution la plus écologique que nous avons identifié. Sinon, pour nous, être soutenu, ça veut dire simplement dire comprendre notre démarche et comprendre que faire mieux c’est parfois faire moins. Notre communauté est déjà sensibilisée, mais nous sommes persuadés qu’ensemble, nous pouvons grossir le troupeau de ceux qui arrêtent d’être des moutons ! 🙂