L’impact environnemental comme unique boussole

par | 9 mai 2020

C’est en constatant la rapide multiplication des déchets du e-commerce que nous avons décidé de créer Opopop. En tant qu’entreprise de l’économie sociale et solidaire, l’impact de notre activité sur la société et l’environnement est notre principal objectif.

La durabilité : un colis conçu pour être réutilisé… longtemps !

Fabriqué en matières synthétiques très résistantes, les colis Opopop sont à la fois durables, lavables et réparables. Et oui, car le voyage peut user, même quand on est un colis. Ici, un petit coup d’éponge est nécessaire. Là, il s’agit de reprendre une couture abîmée par le voyage. Concevoir le colis pour l’impact environnemental nous a permis d’aboutir à un produit simple, pratique et surtout… durable !

La consigne : clé d’une réelle réutilisation

Concevoir un colis réutilisable, c’est une chose. Lui donner toutes les chances d’être réellement réutilisé, c’en est une autre ! Les études montrent que la consigne est une méthode très efficace pour booster la réutilisation. Elle permet d’éviter que nos colis ne se retrouvent trop souvent perdus dans la nature… et d’augmenter considérablement la durée de vis des colis !

L’éco-conception : upcycling, réparabilité, recyclabilité

Les colis Opopop sont fabriqués à partir de rebuts d’ateliers de production. Les ateliers textiles achètent de la matière pour réaliser leurs collections, et se retrouvent avec des fins de rouleaux dont ils n’ont plus l’usage. Ces matières synthétiques, en fin de vie, seraient prêtes à finir à la poubelle. Pour nous, elles sont une matière première, un trésor.

Nous pratiquons l’upcycling (ou sur-cyclage), c’est à dire que nous réutilisons directement ces matières, sans avoir à les retraiter ou les retransformer. Avant son premier voyage, notre colis réduit déjà les déchets ! Il est pensé pour être simple à réparer, ce qui lui garantit de très nombreux voyages. Puis, enfin, il peut être recyclé : produit en une seule matière, il rentre facilement dans les circuits de revalorisation.

Un parcours made in France

Après avoir récupéré des tissus laissés de côté par des ateliers de production, nous faisons fabriquer nos colis par des acteurs indépendants situés en Île-de-France. Ce sont leurs doigts habiles et leurs machines à coudre qui transforment tissus, fils et fermetures en colis prêts à affronter les kilomètres. Enfin, après chaque utilisation, nos colis reviennent dans nos locaux à Paris pour que nous puissions vérifier leur état, les nettoyer ou les réparer si nécessaire, puis les remettre en service.

Mais attendez… un emballage qui fait l’aller-retour, c’est 2x plus de CO2, non ?

Et bien… non ! Le colis revient à vide, sans contenu. Il est donc beaucoup plus léger. De même, la matière très légère de notre colis lui permet de monter sur la balance sans rougir : quelques dizaines de grammes à peine ! Enfin, comme nos colis reviennent par les circuits logistiques du courrier postal en mode « éco », ils bénéficient d’une logistique ultra-optimisée et totalement compensée en carbone.


En savoir plus sur l’impact environnemental du e-commerce